2018

Aide à Laurentine

 

 

 

Recherche de l'aide pour  

 

Laurantine est née sourde

 

et avec des yeux bleus

 

saphir qui contrastent avec

 

sa couleur de peau.

 

 

 

 

Départ en juin d'un

 

conteneur via le

 

Burkina Faso  

 

 

 

 

Le 17 juin 

 

Mariam Oubda à eu son

 

contrôle ,le Dr Zongo a dit

 

que c'est bon, mais de

 

suivre l'appareil (orthèse )

 

 

KADRÉ BARRY

 

 

L'opération est prévue

 

en Octobre

 

 

 

 

Construction du centre

 

de rééducation 

RAPPORT MORAL – Exercice 2017

 

Assemblée générale du 17/03/2018

Mesdames, Messieurs, Chers amis et adhérents,

Nous voici réunis pour notre assemblée générale  annuelle.

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre présence ici aujourd’hui. Par votre nombre et l’éloignement kilométrique, vous témoignez de l’intérêt que vous portez à nos activités et au développement de notre association. Vous savez que ce n’est que sur vous qu’elle peut compter.

 

Nos efforts ont été couronnés de succès avec beaucoup de « boulot » tout au long de l’année de la part de vous toutes et tous. Le plus éreintant étant très certainement de remplir les dossiers afin d’avoir des subventions et trouver aussi des partenaires.

C’est un travail de longue haleine et journalier que j’aime tout particulièrement mais qui aurait bien besoin de renfort quelques fois pour me soulager.

Dans le domaine de nos activités,  nous avons continué notre « échange » avec MORIJA et c’est même devenu presque un partenariat.

 

a)     Mariam Oubda –  réopérée et  rappareillée  depuis août 2017.

 

b)     Mariam Tapsoba, guérie, par contre elle a arrêté les études et se consacre maintenant à l’élevage et aux plantations avec sa famille, dommage.

 

c)     Bibliothèque en état de fonctionnement avec plus de 600 livres qui ont été acheminés depuis septembre 2017, grâce en grande partie  à l’association MORIJA qui nous en a  amenés via un container. Juste un petit constat, nous aimerions qu’elle soit un peu mieux entretenue.

 

d)    Réfection du toit du séchoir à oignons et patates.

 

e)     Aide à Sidiki suite à son paludisme très grave, heureusement il va de mieux en mieux.

 

f)      Aide financière (sous forme de prêt) pour la nouvelle école d’enfants défavorisés que Mika pense ouvrir tout  prochainement et qui se situe près de Ouaga 2000 dans un quartier très pauvre, pas très loin de chez Salfi notre taximan.

 

Bilan des activités :

-  Brocantes, on pourrait en faire plus (vu tout ce que l’on a en stock…), mais il nous manque toujours des volontaires. A ce propos il faudrait aussi trouver un local afin de pouvoir entreposer tout le matériel car avec mon épouse nous n’avons plus de place ni même de solutions à toutes ces choses que l’on nous donne.

 

- Portes-ouvertes : pas beaucoup de monde, pour dire même quasi personne mais une expérience qui doit être renouveler, dorénavant début septembre de chaque année si la salle est dispo bien entendu.

 

- Repas lors de l’AG : les gens ont bien apprécié surtout la formule très famille, amicale et pas de chichi. Im n’y a malheureusement pas assez de monde, mais que faire ??

- Premier concours de belote, en octobre, qui a rencontré un bel accueil de par les participants et surtout concours familial. On espère que les prochains auront autant voire plus de succès.

 

- Collecte des bouteilles plastiques et autres flacons plastiques : beau succès aussi et cela nous permet d’acheter des lots pour notre prochain concours de belote ; donc pas de dépenses au sein de notre association. Gladys s’en charge mais je ne vous cache pas que c’est un travail long et surtout quand la machine ne marche pas ce qui est courant mais on continue, les gens en ont pris l’habitude et nous remplisse bien la remorque prévue à cet effet.

 

- Foire de Privas (décembre 2017) : annulée à cause du mauvais temps mais nous avons fait un marché de Noël la semaine suivante (foyer des personnes âgées à La Voulte) et ça a pas mal marché, nous avons surtout apprécié le contact avec les personnes et l’accueil chaleureux qui nous a été réservé. Nos crêpes ont eu un grand succès, les objets africains un peu moins. On se demande donc si ce ne serait pas une bonne idée de faire plus de marché de Noël l’an prochain ???

 

- Voyage en juillet et août 2017 : 3 personnes était du voyage. Loan a enfin retrouvé tous ses amis et même son frère de cœur « Mika »  et découvert la bibliothèque portant son prénom. Au cours de ce voyage, des réunions ont été organisées afin de bien donner nos consignes, mais aussi entendre leurs demandes, leurs besoins, etc.… et également distribuer les tricots faits mains et les vêtements donnés tout au long de l’année, comme cela se fait maintenant tous les ans ou presque en fonction du nombre de personnes qui partent chaque année. C’est un moment toujours aussi fort car avec peu on sent que l’on fait énormément plaisir et c’est aussi le jour où l’on communique avec quasiment tout le village : partage, rires, échanges, parler de leur culture, etc.… J’ai fait également la connaissance d’un jeune homme, Cadré, qui présente une malformation aux genoux, nous avons fait faire des radios et allons voir ce que l’on faire pour lui les années à venir. Sidiki a été très touché par son palu mais la rééducation, l’orthophoniste et la présence de ses parents et de la famille à Ouaga l’aide beaucoup. On comprend mieux quand on voit sur place pourquoi on se bat tout au long de l’année afin d’avoir un peu d’argent. Loan a demandé à ce que des poubelles voient le jour dans le village afin de récupérer au mieux les sachets plastiques (eau) et tous les autres détritus. On verra si le message est bien passé !!!

 

Les points positifs :

Mariam OUBDA a dû être réopérée et rappareillée à cause de son orthèse « foutue » même là-bas,  elle m’a confié qu’elle aimerait mieux être amputé, je ne vous cache pas que ça fait très mal.

 

Mariam TAPSOBA est guérie.

 

La bibliothèque est fonctionnelle et les agriculteurs travaillent avec les deux ânes. Une demande d’un vélo, pour la bibliothécaire a été formulé et nous verrons mais sous certaines conditions.

 

Je pense que nous ne sommes pas une grosse association mais je suis fier de tout ce que l’on entreprend et que l’on arrive à faire. Mais je n’en démords pas je pense que l’on peut encore mieux faire, et pour cela il faut que chacun d’entre nous le veuille et s’investisse comme vous le faisiez déjà mais encore plus. Je suis un peu exigeant.

 

Voilà l’essentiel des informations que je devais vous communiquer. Je vais donner la parole à Pascale et Dominique, trésorières de l’association, afin qu’elle vous présente le bilan financier. Puis nous en viendrons aux votes.

 

 

Mesdames, Messieurs, Chers amis et adhérents, je vous remercie.

Tout au long de l'année, K'L'ICK-ASS. oeuvre au soutien par don de matériel de recherche ou d'argent .

 

[Aide au frère de Saada handicapés, aide à deux enfants accidentés AVNDS, aide au village de Koala (recherche d'entreprises pour réfection du barrage), don à l'association MORIJA (matériel médical),

aide à l’hôpital GBemontin du Bénin]

 

Nous sommes engagés dans le mouvement au travers de partenariats 

 

- ADSVK : Association du Développement Social du Village de Koala.

- AVNDS : Association Veem Nérée du Développement Social.

- Taxi Salif .

- Wend la Bumbu.

- Tanga's Art Sculpture

 

2012

Découverte du BÉNIN, rencontre avec la famille de Darius BOCCO

Michaël son fils gravement malade.

 

 

2013

Avril 2013. DÉCLIC = création de K'L'ICK-ASS.

 

aide à l'hôpital GBemontin au Bénin

 

Rencontre (par hasard) avec Mariam TAPSOBA orpheline de père et mère au village de KOALA,

ainsi que Mariam OUBDA malformation du pied (Burkina Faso)

2014

Début de la bibliothèque de Koala avec seulement quelques livres.

Présentation de Mariam OUBDA à l'association MORIJA (France / Suisse).

 

 

2015

1er opération de Mariam OUBDA au CH Kaya (MORIJA)

avec le Dr ZONGO.

 

 

 

 

 

Dossier ouvert mais en attente (fin de sa croissance) pour MOUBARAK

2016

Construction de la bibliothèque "LOAN" 

Prise en charge Mariam Tapsoba pour une ostéite

Accouchement de Mme Salif enfant né à 8 mois

2017

- 2 m³ de livres pour la bibliothèque (acheminés par MORIJA)

- Prise en charge partielle (AIDE) du fils d'Ousséni, SIDIKI suite à son coma dû au PALU.

- Hospitalisation de Mariam OUBDA  (2 éme ) 

- Prise en charge Aminata SORÉ paralysie d'une jambe.

- Hospitalisation et opération des deux enfants

- Préparation du dossier de Kadré BARRY malformation des genoux.

- Consultation chez l'ORL fin 2017 pour Laurantine

 

À QUI SONT CES YEUX?

Laurantine souffre d'une maladie rare appelée le syndrome de Waardenburg.

Le syndrome touche 1 personne sur 40 000. C'est une maladie qui touche l'audition, les yeux et la couleur de peau.

Née dans une famille dont tous les membres ont les yeux foncés, la mère de Laurentine pensait que son enfant avait été échangée à l'hôpital avec quelqu'un d'autre.

Laurantine est née sourde et avec des yeux bleus saphir qui contrastent avec sa couleur de peau.

Sa mère raconte qu'elle s'est rendue compte que sa fille était sourde quand elle a eu 1 an car les voitures ne la réveillaient pas.

Même si sa surdité n'est pas irréversible, elle n'a pas été traitée car la famille, qui vit dans les banlieues de Ouagadougou, n'avait pas assez d'argent

Malgré toutes ces difficultés, Laurantine n'a jamais perdu son sourire et ses yeux pétillants.

16 / 10 / 2017

Membres adhérents de K'L'ICK-ASS. médias, commerçants, municipalités, donateurs : 

" La vie est faite de doutes et d'obstacles, mais je suis intimement convaincue que c'est le fait de ne pas être heureux qui nous épuise "

En Afrique, les handicapés luttent pour obtenir les services qui garantiront leurs droits et leur dignité, aujourd'hui

 

YAMBA

devient propriétaire de son atelier

 

MERCI K'L'ICK-ASS.